Indonésie les bilans du tsunami et de léruption volcanique revus à la

first_imgIndonésie : les bilans du tsunami et de l’éruption volcanique revus à la hausseIndonésie – Alors que le dernier bilan de l’éruption du volcan Merapi fait état de 28 morts sur l’île de Java, le nombre de décès ne cesse d’augmenter suite au tsunami qui a frappé les côtes ouest de l’île de Sumatra.Les catastrophes qui viennent de frapper l’Indonésie se sont montrées particulièrement meurtrières. Alors que le précédent bilan du tsunami faisait état de 154 morts, les autorités de l’archipel annoncent désormais la mort de 272 personnes, tandis que 412 autres sont portées disparues. L’île de Sumatra a été touchée par une vague de trois mètres, suite à un violent séisme d’une magnitude de 7,5 sur l’échelle de Richter.À lire aussiLe Kilimandjaro, un volcan dormant caché dans la plus haute montagne d’AfriqueDes navires transportant des médicaments et de la nourriture, ainsi que des hélicoptères de secours devraient atteindre la zone sinistrée ce mercredi après-midi. Des centaines de sacs mortuaires ont également été envoyés sur place, a indiqué à l’AFP un responsable de la cellule de crise au ministère indonésien de la Santé.Sur l’île de Sumatra, c’est le volcan Merapi qui se fait meurtrier. Selon les autorités, 28 morts sont à déplorer depuis le réveil de ce volcan qui culmine à 2.914 mètres d’altitude. Une douzaine de personnes ont par ailleurs été hospitalisées, pour des brûlures et des problèmes respiratoires dues aux projections de roches et de cendres émises par le Merapi. Si après l’explosion survenue hier matin, le volcan semble s’être calmé, “beaucoup d’énergie s’est de nouveau accumulée. On ne peut pas dire ce qui va arriver” explique le Centre indonésien de vulcanologie qui craint une violente éruption.11.400 personnes vivant sur les pentes du volcan avaient été invitées à quitter la zone avant l’éruption, mais seules celles habitant dans un rayon de sept kilomètres autour du cratère ont été évacuées par les autorités. Certains villageois commençaient déjà à regagner leurs maisons ce matin, en dépit des mises en garde.Le 27 octobre 2010 à 15:35 • Emmanuel Perrinlast_img

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *